Mercredi 20 février 2008 à 14:02

 

 

Enlever cette robe en laine parce qu'elle pique les bras.
Se vêtir d'envies. Manipuler fils et aiguilles, apprivoiser la Machine à Coudre. Voir naître sous mes doigts de jolies couleurs pâles, nostalgie de l'Enfance. Fourrure douce où enfouir son visage, sentir une caresse sur sa joue. Donner vie à des souvenirs oubliés, les décliner à renfort d'imprimés, de roses pâles et de bleus ciel, de fines rayures ou de rubans satinés.
Et même si les coutures sont maladroites, de travers, même si ça a un goût de bidouillage cette histoire, sentir les sourires prendre la saveur des mercredis après-midi d'antant, ceux où rien d'autre ne comptait que ces instants Magiques de bricolages avec Maman.

 

Par hurluberlue le Mercredi 20 février 2008 à 16:51
J'aime quand tu Racontes.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://pascommelesautres.cowblog.fr/trackback/2455724

 

<< Je veux que les fées existent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | j'y crois, j'y crois ! >>

Créer un podcast